Ô bâtisseurs d’ans pires ou aux cerveaux du BTP

Article écrit par un adhérent du syndicat de Bordeaux paru dans le supplément régional du combat syndicaliste en Cours

Rêvons un peu. Et s’ils n’arrivaient pas à finir l’autoroute A65 Langon Pau !!
Les écolos ont constaté que des pompes tournent 24h/24.
Selon Olivier de Guinaumont, patron palois d’Eiffage et Aliénor, tout baigne (si l’on peut dire).
« L’eau qui sort du chantier de l’A65 provient de la nappe superficielle et non du miocène*. »
Evidemment les écolos sont convaincus du contraire. Tout cela est relaté dans Sud-Ouest des 3, 6 et 13 avril . Pour le 13 avril, procurez-vous la page 12 de l’édition girondine.

Conclusion non délivrée par Sud-Ouest : après avoir coupé quelques centaines, voire des milliers de pins, qui eux pompent l’eau tous seuls, on va se retrouver avec une ardoise encore plus salée et une transsaharienne de plus.

P.S. Soyons pas vache, s’ils n’arrivent pas à bitumer, qu’ils se rassurent, il leur reste encore à faire le canal Castes en Dorthe-Gave de Pau.

A Budos le 4/5/2010 et en plus il pleut. YES !!

Georges

*Note de la traductrice (qui est allée ouvrir son Petit Robert, elle !) :
le miocène n’est pas un chanteur isolé, mais un groupe… intermédiaire de terrains tertiaires (entre l’éocène et l’oligocène d’une part et le pliocène).
A cette époque, qui s’étend de 23 à 5 millions d’années avant Eiffage, la planète compte une centaine d’espèces hominidées..
C’est à cette période que la lignée humaine se sépare de celle des chimpanzés et autres grands singes. Pour quoi faire me direz-vous …