Tract du 1er Mai 2011 : Contre le capitalisme - Union des exploités - Solidarité de classe

La CNT-AIT a toujours été, et sera toujours, du côté de la liberté et de la solidarité.
Alors que ce sont le capitalisme, les États et les frontières qui sont causes des guerres, et créent les conditions de la misère, ce sont les personnes d’origine étrangère qui sont stigmatisées par les médias, l’État et les politicards de tous bords !
Cette stigmatisation tend à nous diviser en nous faisant croire à des distinctions artificielles pour nous faire accepter que certains d’entre nous auraient moins de droits parce que pas d’ici.
La répression qui s’exerce de plus contre "l’immigration illégale" transforme non seulement certains d’entre nous en "travailleurs clandestins" corvéables à merci puisque sans droit ni protection sociale, mais crée encore une pression à la baisse sur les salaires et conditions de travail.

Parce que notre bien-être ne vaut rien s’il n’est pas partagé par tous.
Refusons cette mise en concurrence


LUTTE CONTRE LE CAPITALISME

Refusons le discours véhiculé aujourd’hui et qui consiste à pointer du doigt les étrangers. En situation régulière ou irrégulière, nous avons tous le droit de vivre ici ou ailleurs.
Et parce que la Terre appartient à tous, revendiquons pour chacun le droit de circuler et de vivre où il le souhaite.

A BAS LES FRONTIÈRES ET LES ETATS
Des frontières, sources de conflits, qui ont obligés beaucoup à migrer par exemple pour ne pas être tués... par des armes souvent fabriquées en France.
Des États qui légitiment l’exploitation du plus grand nombre par un petit groupe de privilégiés, qui pillent les richesses des pays du Tiers-Monde, créant ainsi une misère qui contraint beaucoup à l’exil... dans les pays riches.

Luttons toujours contre ce système qui nous exploite et nous divise pour créer la société que nous aurons décidé ensemble

POUR LE COMMUNISME LIBERTAIRE !